MATSUDA, DES LUNETTES AUX STYLES UNIQUES

/ / Blog

Matsuda Eyewear a toujours été une marque à la grande réputation, reconnue pour sa technique de fabrication fine et ses styles uniques (https://azur-audition-optic.fr/product-category/les-marques/matsuda/). Chaque paire de lunettes nous transporte à sa propre manière, une sorte de nostalgie des années 90 aux penchants steampunk du plus bel effet. Mais ce n’est qu’en portant une attention particulière à l’identité même de la marque japonaise de lunettes qu’on en apprécie toute l’expertise. Inspirés, on vous propose de découvrir à votre tour une riche histoire liée aux arts ainsi qu’un engagement inégalé dans l’artisanat japonais.

Alors, avant de vous ruer sur une paire Matsuda dans nos centres Azur Audition & Optic (https://azur-audition-optic.fr/contact/), vous aussi, prenez le temps d’examiner en profondeur cette marque de lunettes fascinante ! Autant son histoire inédite et intrinsèquement liée à l’artisanat japonais, que les campagnes sensationnelles et les styles si particuliers de la marque, tant de raisons qui font de Matsuda l’une des marques de lunettes d’élite !

DES MONTURES ANCRÉES DANS L’HISTOIRE DE LA MODE.

Le fondateur original, Mitsuhiro Matsuda, a commencé sa carrière en tant que créateur de mode sous son label Nicole Company. Considéré alors comme l’un des principaux créateurs de vêtement japonais de son époque, il jouit d’un certain succès avant de partir en quête de nouveaux horizons. En cherche d’inspiration pour sa ligne de vêtements, Mitsuhiro s’installe alors à Paris. Il y découvre un amour pour la période Art déco, le travail industriel du métal de la fin du XIXe siècle et les détails des cathédrales gothiques : des éléments essentiels qui se retrouveront dans ses créations ensuite.

Cela dit, c’est seulement après des années de succès avec sa marque de vêtement que Mitushiro lance sa première collection de lunettes en 1989. La ligne Matsuda Eyewear a connu un succès immédiat et est devenue un élément important de la culture pop dans les années 1990 (on les retrouve même dans le film Terminator 2 !). Le créateur japonais a poursuivi son amour pour les arts en collaborant avec des photographes comme Nan Goldin (https://www.pinterest.fr/mongarnyp/nan-goldin/) et créant ensemble. Il est alors au sommet de sa gloire, et est récompensé à de nombreuses reprises.

Après avoir été retiré du marché pendant quelques années, Matsuda a été relancé en 2012 par le PDG James Kisgen, anciennement directeur des ventes chez Cartier. James poursuit la vision de Matsuda et ne s’en écarte pas, une décision sans doute décisive pour la suite.

« Lorsque nous avons relancé la marque pour la première fois, l’objectif était de ramener Matsuda à ce que la marque était dans le passé. Nous y sommes parvenus, ce qui nous a permis d’évoluer vers ce que nous sommes aujourd’hui, à savoir une mentalité tournée vers l’avenir. Nous allons continuer à aller de l’avant en termes de matériaux, de design et de style. » – James Kisgen

FABRIQUEES A LA MAIN, ISSUES DE L’ARTISANAT JAPONAIS

Aujourd’hui, l’art et l’artisanat japonais restent l’inspiration fondamentale de Matsuda pour créer ses lunettes uniques (https://www.matsuda.com/pages/craftsmanship). Considérées comme l’une des plus grandes marques de lunettes japonaises, c’est bel et bien dans le monde que la marque jouit d’une notoriété et d’une renommée conséquente.

Ce qui distingue les montures Matsuda de la concurrence, c’est aussi un artisanat extrêmement particulier, fin et traditionnel, unique au monde. Toutes les montures de la marque sont fabriquées à la main dans la ville de Sabae, au Japon. Plus de 250 étapes sont nécessaires pour créer une seule pièce ; par des artisans experts forts de décennies d’apprentissage et de connaissances transmises de génération en génération.

UN SAVOIR-FAIRE ARTISANAL, DES MATERIAUX DE QUALITÉS

Les matériaux les plus utilisés par Matsuda sont le titane et l’acétate japonais (une matière plastique de haute qualité). Entre autres, deux matériaux de choix, légers et durables, avec une gamme de couleurs et de finitions diversifiant chaque paire.

Le titane japonais est plus résistant que l’acier et plus léger que l’aluminium, tout en étant totalement hypoallergénique. Pour atteindre une finition parfaite, chaque monture en titane est passée dans une polisseuse plus d’une journée pour s’assurer qu’il n’y a aucun défaut dans sa fabrication. Encore une fois, la qualité de l’artisanat Matsuda est indéniable.

Pour garantir la stabilité, l’acétate japonais est vieilli pendant trois mois, puis poli à l’aide d’une combinaison de techniques, dont un polissage avec l’aide de machines et à la main. Les ponts du nez sont ensuite formés à la main pour garantir un ajustement parfait le long du nez, une technique exigeante et qui requiert des années d’apprentissage, et encore plus pour la maîtriser. Technique rare et qui disparaît, on ne retrouve ceux-là maîtrisés qu’au Japon.

De nombreuses montures Matsuda sont plaquées de matériaux précieux, or, rhodium et bien d’autres. Un autre élément caractéristique des montures Matsuda, et un des plus complexes, sont les gravures (https://azur-audition-optic.fr/product/matsuda-m3061/)  que l’on retrouve sur les larges bords, les ponts et les branches. Il ne reste que deux maîtres graveurs dans la ville de Sabae, dont l’un travaille exclusivement pour Matsuda.

Vous connaissez désormais la fabuleuse histoire des paires de lunettes Matsuda. Elles sont bien évidemment disponibles chez Azur Audition & Optic (https://azur-audition-optic.fr/)… Alors rendez-vous vite en boutique pour découvrir ces petites merveilles ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *